RAPPORT : Le PIB de l’Ontario s’est rétabli depuis la récession, mais le mieux-être peut encore s’améliorer

-A +A
Mardi, 13 Décembre 2016
CIW

Des « Profils du mieux-être » révèlent que les niveaux de vie, l’économie, l’insécurité alimentaire et de logement ainsi que la précarité de l’emploi sont des enjeux importants pour de nombreux Ontariens

TORONTO, ON (13 décembre 2016) – Au Canada, l’Ontario a été la province la plus durement touchée par la récession de 2008, et bien que son produit intérieur brut (PIB) se soit rétabli depuis ce temps, une nouvelle série de rapports publiée aujourd’hui par la Fondation Trillium de l’Ontario (FTO), intitulée Profils du mieux-être en Ontario, révèle qu’il y a de la place pour l’amélioration, et la FTO estime que ses investissements stratégiques contribueront à cette amélioration.

Pour aider à répondre à la question « Comment nous portons-nous véritablement? », la Fondation Trillium de l’Ontario – un organisme du gouvernement de l’Ontario et l’une des fondations subventionnaires les plus importantes au Canada – a mandaté l’Indice canadien du mieux-être pour produire cinq rapports détaillés sur le mieux-être des collectivités pour les régions du Nord, de l’Ouest, de l’Est et du Centre, ainsi que pour la ville de Toronto.

« En tant qu’organisme public, la Fondation Trillium de l’Ontario veut s’assurer qu’elle dirige ses ressources là où le besoin est le plus criant, de sorte que nous puissions produire le plus grand impact. Nous voulions adopter une approche fondée sur les preuves afin de démontrer la valeur de nos investissements. L’utilisation d’un indice comme l’Indice canadien du mieux-être nous permet de prendre les décisions d’octroi de subventions qui produiront les changements positifs les plus considérables pour les gens et les collectivités. La capacité de suivre comment nous nous portons véritablement en Ontario est la première étape vers l’objectif de léguer un effet durable sur le secteur du bienfait public », a déclaré Andrea Cohen Barrack, chef de la direction de la FTO, au sujet de l’importance de ces rapports.

L’ICM a recours à des recherches pour déterminer si les Canadiens progressent vers un mieux-être durable dans huit domaines, ou catégories, interconnectés – Santé, Niveaux de vie, Dynamisme communautaire, Environnement, Loisirs et culture, Éducation, Emploi du temps et Participation démocratique.

Les Nations Unies et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en conviennent – la mesure réelle de l’évolution d’un pays doit inclure le mieux-être de ses citoyens. L’ICM ne se penche pas seulement sur l’économie et le PIB; il inclut d’autres domaines cruciaux de la vie des gens.

« L’Indice canadien du mieux-être a été créé parce qu’on insistait trop sur la croissance économique, et pas suffisamment sur le mieux-être. Le produit intérieur brut mesure seulement la productivité économique et ne mesure pas les progrès sociaux. Un mouvement mondial tend maintenant à voir au‑delà du PIB, et cela a contribué à l’élaboration de l’ICM. Nous avons créé un indice qui mesure des aspects de la vie des gens qui leur tiennent réellement à cœur », a expliqué Bryan Smale, directeur de l’Index canadien du mieux-être, à l’université de Waterloo.

Les rapports régionaux de l’Ontario contiennent de l’information sur les taux de criminalité, l’accès à un médecin, les émissions de gaz à effet de serre, les taux de stress et les temps de trajet domicile-travail.

Voilà pourquoi la FTO a utilisé l’ICM pour déterminer ses Domaines d’action – les domaines dans lesquels elle concentre ses investissements. Comme la FTO accumule de plus en plus de données, ces rapports, en combinaison avec d’autres sources, aideront à établir la meilleure mesure de l’impact cumulé de la FTO au cours de la prochaine décennie.

« La Fondation Trillium de l’Ontario a le mérite d’avoir su reconnaître qu’il était important d’incorporer l’utilisation d’un cadre de travail comme l’ICM dans la réalisation de sa vision pour surveiller les progrès dans des domaines essentiels. Le fait d’avoir ces données accélérera le travail que la FTO peut accomplir. Cela l’aidera à aborder les enjeux qui préoccupent les gens à une échelle plus locale », a déclaré M. Smale.

Visionnez la vidéo explicative de la FTO sur l’ICM : Comment nous portons-nous véritablement?

 

ressources

Profils du mieux-être en Ontario

Région du Nord

Région de l’Ouest 

Région de l’Est

Région du Centre 

Toronto

Contexte et faits en bref

Pour obtenir une entrevue ou les coordonnées des contacts de divers organismes qui sont disposés à partager des commentaires, veuillez communiquer avec Cynthia McQueen, conseillère en communications principale bilingue, par courriel à cmcqueen@otf.ca, ou par téléphone au 416 963‑4561.

Choose your language / Choisissez votre langue

Contact

Twitter